frères et sœurs
Les enfants des bulles
Amis heureux
Couple senior heureux

Les réflexes archaïques
Agir sur la neurophysiologie pour accéder à tout son potentiel

Qu'est-ce qu'un réflexe archaïque ?

 

Les réflexes archaïques (ou primitifs) sont des mouvements liés à la survie (naitre, trouver à manger, se mettre en sécurité, changer de position, s'adapter à la pesanteur, etc.). Ils constituent les échafaudages grâce auxquels les étapes du développement neuro-sensoriel et moteur de l'enfant peuvent être franchies avec succès, dans l'ordre chronologique de la physiologie. 

 

Réflexes archaïques et neurosciences

Les récents travaux en neurosciences apportent un éclairage nouveau sur le développement du cerveau de l'enfant : ils mettent en lumière l'importance du rôle des réflexes archaïques dans la constitution physiologique, émotionnelle et cognitive du cerveau et du système nerveux. Les techniques d'intégration de ces réflexes permettent de contribuer significativement à la diminution de certains troubles.

La ligne du temps des réflexes archaïques

Les réflexes archaïques apparaissent très tôt in utéro. Ils sont à l'origine des premiers mouvements du bébé que la maman perçoit vers 3 à 4 mois de grossesse.

Les réflexes primitifs ont vocation à "disparaître" (s'intégrer) au cours des premières années de vie pour céder la place à de nouvelles acquisitions motrices qui vont permettre à l'enfant d'interagir de plus en plus consciemment et volontairement avec son environnement. Le plein développement de chaque réflexe est la condition nécessaire à son intégration.

Persistance d'un réflexe archaïque

Lorsqu'un réflexe archaïque ne va pas au bout de son cycle, il reste plus au moins actif dans le corps de l'enfant - et par la suite, de l'adulte qu'il va devenir. Il pèse ainsi sur les étapes suivantes de son développement, notamment via des gestes et des attitudes qui peuvent parasiter son quotidien. 

La persistance des réflexes archaïques empêche l'individu d'acquérir la totalité des moyens physiques nécessaires pour être disponible aux apprentissages (corporels, émotionnels, sociaux, cognitifs). Les conséquences possibles sont variées : difficultés scolaires et/ou comportementales, blessures sportives, entrave à la performance... 

Traitement en intégration des réflexes Archaïques

  • Anamnèse : une série de questions sera posée à propos de la conception, la grossesse et la naissance.

  • Objectif : pour objectiver l'efficacité des séances, le thérapeute et le patient définirons un ou plusieurs objectifs motivants pour la personne.

  • Bilan : une série de petits exercices seront réalisés pour évaluer le stade de développement et d'intégration des différents réflexes archaïques. 

  • Plan de traitement : priorisation basée sur la chronologie d'apparition physiologique des réflexes archaïques. En effet, on ne demande pas à quelqu'un de sauter avant de savoir de mettre debout.

  • Exercices : série d'exercices, de manœuvres et/ou de jeux

  • Explications : questions/réponses 

  • Implication à domicile : choix et plan de suivi pour les exercices à effectuer tous les jours à la maison.

Combien coûte une séance ?

Une séance de bilan coûte 60€

Une séance de suivi coûte 30€

Combien de temps dure une séance ?

  • Première visite (bilan) : de 45 à 60 minutes

  • À partir du deuxième rendez-vous: 30 minutes

 

À qui s'adresse un traitement en réflexes archaïques et pourquoi?

Elle s'adresse à tous :

  • Nourrissons: grossesse et accouchement dans un contexte particulier (alitement, césarienne, déclanchement, etc.)

  • Bébé: trouble du développement moteur, neurosensoriel ou cognitif

  • Enfants: trouble des apprentissages, troubles "dys", TDHA, TDA, etc.

  • Adultes : blessure à répétition, maladresse, dépression, burn-out, etc.

  • Seniors : entretenir la mobilité, maintenir les fonctions cognitives, stimuler l'équilibre, etc.

  • Sportifs : améliorer les gestes techniques et accéder plus facilement à l'état de Flow.

Au plaisir de vous rencontrer.